vendredi 27 février 2015

Art Absolument - Visite de l'atelier de l'artiste Philippe Cognée



Philippe Cognée est un artiste français qui vit et travaille à Nantes. Il existe bien des articles qui reprennent sa biographie, notamment sur le site de la Galerie Daniel Templon où Philippe Cognée à exposé récemment. 

Dans cette vidéo, il parle de son art, de ses sources d'inspiration et aussi de la technique de peinture à la cire d'abeilles : sa résonance picturale, sa capacité à être re-travaillée et à être tout de suite sèche en ont fait son matériau de prédilection.








La cire microcristalline

J'ai essayé le médium à la cire microcristalline !

Cette cire est issue du raffinage du pétrole, tout comme la paraffine. Selon sa qualité, elle peut être molle ou très dure. Elle s’utilise pour le moulage, les réserves du batik et peut entrer dans la composition de certaines bougies.
C'est d'ailleurs auprès d'un revendeur de matériel pour confectionner les bougies que j'en ai acheté.
Celle que j'ai choisie est de qualité "dure", son point de fusion est compris entre 76 et 82°C.



J'ai utilisé les mêmes proportions que pour fabriquer le médium à la cire d'abeilles, 8 parts de cire microcristalline pour 1 part de résine damar.


La cire fondue est très claire et prend une couleur légèrement ambrée lorsqu'on ajoute la résine damar. 
Le médium est beaucoup plus blanc que celui à la cire d'abeilles, il semble donc tout indiqué pour poser un glacis neutre sur des photos par exemple.

Médium à la cire microcristalline et médium à la cire d'abeilles


A l'usage, je n'ai pas constaté de différences notables, mais j'ai augmenté la température de la plancha à 85 ° pour qu'il fonde entièrement. J'ai utilisé le médium à la  cire microcristalline  pour passer la première couche sur le support, et j'ai ensuite travaillé avec mes couleurs à la cire d'abeilles, les deux médiums semblent s'entendre parfaitement ^^ ! Donc, je l'adopte!

Si vous avez déjà de l'expérience avec la microcristalline, faites-le nous savoir ;-)